Atelier Fouille de données Spatiales et Temporelles
Construction, enrichissement et exploitation de ressources GEOgraphiques pour l'analyse de données

Les ateliers "Fouille de données Spatiales et Temporelles" et "Construction, enrichissement et exploitation de ressources GEOgraphiques pour l'analyse de données" (CERGEO) ont été fusionnés pour proposer un atelier autour des thèmes des données spatiales et temporelles lors de l'édition 2014 d'EGC.

L'atelier "Fouille de données Spatiales et Temporelles" vise initialement à regrouper les chercheurs, du domaine académique ou de l'industrie, qui s'intéressent aux problématiques liées à la prise en compte de l'information temporelle ou spatiale – quantitative ou qualitative – afin partager leurs travaux et de discuter des défis émergents dans les processus de gestion et d'extraction de données. Les données visées sont principalement (mais pas exclusivement) :

  • les séries temporelles,
  • les données spatiales (graphes),
  • les données générées par des réseaux spatialement distribués,
  • les traces spatio-temporelles,
  • les données géomatiques,
  • les images et séquences d'images de télédétection.

Les thèmes de l'atelier CERGEO sont :

  • Intégration de connaissances géo-spatiales/géo-temporelles dans un processus de fouille de données,
  • Construction et acquisition de connaissances géo-spatiales/géo- temporelles à partir de textes et/ou images,
  • Extraction et désambiguïsation d'entité géo-spatiales,
  • Visualisation de ressources géo-spatiales/géo-temporelles,
  • Données géo-spatiales et géo-temporelles du Web et de l'Open Data,
  • Mise en correspondance de ressources géographiques,
  • Evaluation des outils, ressources et connaissances géo-spatiales/géo- temporelles.


Présentation[top]

Dans les processus d'extraction d'information, il est souvent essentiel de prendre en compte le contexte spatio-temporel dans lequel sont acquises les données pour espérer en extraire une information pertinente et utilisable. Depuis une dizaine d'année, on constate, d'une part, un développement croissant des capteurs, des réseaux de capteurs, du web des objets ou encore des réseaux sociaux qui produisent des traces de manière continue. D'autre part, les outils de géolocalisation se démocratisant, à ces données sont de plus en plus associées des informations sur leur localisation géographique et sur l'environnement spatial (par des images de télédétection ou des données géographiques de plus en plus facilement accessibles). Ces traces spatiales ou temporelles traduisent le fonctionnement de systèmes dont on cherche à comprendre et caractériser le comportement.

Les scientifiques de diverses disciplines (la biologie, la santé, les télécommunications, la vidéo-surveillance, l'énergie, l'environnement, etc.) comme les citoyens sont intéressés par l'information qui peut être extraite de ces données spatiales et temporelles. Mais la production massive de données croît nettement plus vite que les capacités actuelles à les organiser, à les analyser ou à en extraire des informations pertinentes. Des solutions innovantes et efficaces doivent être développées pour faire face à cette masse croissante de données.

Les défis portent sur les aspects suivants :

Dates importantes[top]

Principaux thèmes (liste non limitative)[top]

Soumission[top]

Les soumissions respecterons le format RNTI. Les auteurs veillerons à avoir un nombre raisonnable de pages (la soumission à la conférence EGC est de 12 pages max.), mais nous n'imposons pas de limite de longueur rigide. Les soumissions courtes, pour des travaux débutants ou pour la présentation d'une problématique, sont également les bienvenues.
Le format RNTI latex accessible à l'adresse suivante : RNTI_style_V3.1.2.zip.

Les soumissions se feront au format PDF par voie de mail électronique aux organisateurs de l'atelier (voir les contacts ci-dessous).

Programme[top]

L'atelier sera organisé sur la matinée. Le programme sera organisé comme suit :

9h30 - 10h10 : Conférence invitée : Christian Sallaberry : MCF HDR au Laboratoire informatique de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA) présentera un panorama de ses activités de recherche sur l'information spatiale et temporelle et plus particulièrement les problèmes que peuvent poser l'exploitation et l'enrichissement de ressources géographiques actuellement disponibles.

10h10 - 10h25 : Hugo ALATRISTA SALAS, Nicolas BECHET, Fouille de texte : une approche séquentielle pour découvrir des relations spatiales

10h25 - 10h35 : Eric KERGOSIEN, Amayas ABBOUTE, Gilles ENTRINGER, Sentiterritoire : détection et mise en valeur d’opinions liées à l’aménagement d’un territoire (démonstration possible pendant la pause)

pause

10h50-11h15 - Lina FAHED, Armelle BRUN, Anne BOYER, Prédiction au plus tôt d'évènements par règles d'épisodes

11h15-11h40 - Benjamin HARBELOT, Helbert ARENAS, Christophe CRUZ, Un modèle sémantique spatio-temporel pour capturer la dynamique des environnements

11h40-12h05 - Laurent ETIENNE, Thomas DEVOGELE, Trajectoires médianes, PDF

12h05-12h30 - Thomas GUYET, Sébastien DA SILVA, Claire LAVIGNE, Florence LE BER, Caractérisation d'un parcellaire agricole : comparaison des SDN obtenus par un chemin de Hilbert adpatatif et un graphe de voisinage, PDF

Actes[top]

Les actes de la conférences sont maintenant disponibles : Actes_FST2014.pdf

Contacts[top]

Comité de programme de l'atelier FST[top]

Tarifs d'inscription[top]

La participation à l'atelier seul (avec repas du midi) est de 80€ (50€ pour étudiant).

Les tarifs de la conférence EGC et de ses ateliers sont en nette baisse cette année, en raison du passage à des actes électroniques (cf. site de la conférence).

Guyet Thomas, last modification 09/2013